Image

Photos naturisme dans la nature

Photos naturisme dans la nature
Si on prend le mot par lui même, naturisme, c’est nature. On n’a pas besoin de se cacher, de couvrir son corps, on a quelque chose qui ne faut pas faire voir, d’être simplement libre. C’est vrai qu’on privilégie vraiment notre naturisme depuis quelques d’années, ça dépendra après des enfants ensuite quand ils vont grandir, ça sera peut être eux qui vont nous guider après. Il y a une différence avec les textiles, je ne sais pas si les gens sont plus a rechercher se qui se cache chez qui. Dans le naturisme, on ne regarde pas a savoir ce qui se cache, tout est la, c’est un état d’esprit, c’est tout, tout simplement. Pour moi c’est inné, ça elle l’a découvert, naturellement, c’est tellement évident pour moi, tout simplement. La première fois c’était ici, a l’Origan, je me suis pas trop posé de question vu que tout le monde est pareil, je me suis déshabillée sans problème et voilà, je ne me suis pas posé de question, ça s’est fait très naturel.
Lire la suite

Image

Photos naturismes en vacance

Photos naturismes en vacance
Ca fait 26 ans que je suis arrivée a Bédoin et 25 ans qu’on m’a proposé de venir ici, au domaine de Bélézy, je suis tombée amoureuse. Je vis ici grâce a des partages de relation, grâce a des activités, j’ai même donné des cours de patchwork, de bouddhisme, je me suis régalée. Et pourquoi le naturisme, parce que je me sens bien, je me sens en harmonie, je me sens une petite fille dans un grand décore, c’est pour ça que le naturisme est resté en moi. Tout est simple, tout est beau et je me sens toute légère. Le lieu est féerique, la montagne à côté, l’eau, le Ventoux et l’encadrement. Parce que tout est amené pour que les gens puissent lâcher leurs pression. En venant du village, jusqu’à ici, j’ai déjà l’impression que je suis partie. C’est pour ça que je suis partie.
Lire la suite

Image

Photos camp naturisme

Photo camp naturisme
J’avais 9 ans quand avec mes parents nous avons descendu les Gorges de l’Ardèche, en canoë-kayak. Sur notre chemin nous avons croisé un camp de naturiste, les Templiers. J’ai été subjugué par ces gens qu’on voyait tout nu. Ca m’avait très agréablement surpris, parce que ces personnes la étaient simples, naturels, bien dans leur élément, détendus, ça respirait la sainteté. Donc à l’age de 18 ans j’ai pris la route avec ma copine de l’époque, on a fait l’Ardèche à vélo et dans mon esprit il était hors de question que je passe en Ardèche sans passer dans ce camp naturiste, pour vraiment découvrir ce que c’était. D’une étape qui devait durer 2 jours a duré une dizaine de jours. Ce qui est vraiment surprenant quand on est arrivé dans ce milieu là, dans ce cadre là sans connaitre personne, tout les matins en ouvrant la tente, y’a pas une personne qui passait sans nous faire un large sourire, et sans un bonjour. On se faisait inviter déjeuner, a manger, aussi bien par des Français, que des Hollandais ou des Allemand, on était très jeune à l’époque, on avait pas beaucoup de moyen. On a découvert cette état d’esprit que je décrivais tout à l’heure, et depuis que j’ai 18 ans ça ne m’a jamais quitté. Tout les ans je reviens au camp naturiste parce qu’il est hors de question pour moi de ne pas revivre ça au moins une fois par an. C’est a dire de me régénéré auprès de la bonne humeur des gens, de la non hypocrisie des gens, et dans cette nature. Ca permet de repartir pour une année de travail, de dure labeur, voilà comment j’ai découvert le naturisme.
Lire la suite

Image

Photos festival naturisme

Photos festival naturisme
Mon mari m’a fait découvrir le naturisme il y a 11 ans maintenant, c’est une activité que je connaissais de par ma tante qu’elle pratiquais depuis très longtemps. J’avais pas l’impression que c’était accessible pour moi et j’osais pas. Mon mari m’a fait découvrir ça, je suis arrivée et le premier jour j’étais la première déshabillée, parce que c’est vraiment une sensation de liberté, qu’on ne retrouve pas ailleurs, même chez soi, c’est différent, même si on se ballade nu chez soi, c’est pas pareil. Ici c’est vraiment la nature, c’est tranquille, on se sent aussi protégé à Arna, car il y a comme même toute ces rondes du personnel de Arna qui nous rassure aussi, parce que ce sont des lieux qui sont un petit peu sensible certainement. Vraiment moi je m’y sens très bien, tout les ans, comme dit mon mari, on attend la 52ème semaine, on vit les 51 semaines de l’année pour passer la 52ème semaine à Arna. C’est vraiment la nature, il y a même un oiseaux qui vient de me faire caca dessus.
Lire la suite

Image

Photos centres naturismes

Photos centres naturismes
J’ai commencé sur la Côte d’Azur, dans la région se Saint Tropez. J’étais gendarme et j’allais faire la chasse au nudiste. On arrivait assez discrètement sur la plage puis on essayait de les encercler, ça se passait toujours très bien. Ils étaient emmenés à la gendarmerie et ils recevaient une amende qui était à l’époque de 500 Francs et ils étaient inculpés d’outrage public à la pudeur. Je me disais qu’il devait avoir un charme caché pour qu’il y ait autant de monde sur les plages, j’ai voulu y goûter, j’y ai mis le doigt et c’est le bras qui est passé. Les jours de congés j’allais sur les plages de Pampelonne prés de Saint Tropez, ensuite je suis allé a l’Ile du Levant, et au Club du Soleil. J’ai commencé étant gendarme, seulement je prenais mes précaution, j’arrivais toujours à me renseigner auprès de mes collègues pour savoir s’il n’y avait pas trop de danger. Il y avait un petit peu le coté de l’interdit, qui faisait que s’était comme même agréable, bien que j’en fasse pas état ni à mes collègues ni à personne, c’était mon coté secret, privé. Au moment ou j’allais sur les plage, avec eux j’était plus cool, j’étais moins vache que les autres. Ca m’amuse maintenant d’avoir fait ce que j’ai fait.
Lire la suite

Image

Photos plages naturismes


Nous étions déjà des naturistes convaincus qui émions la nature, et nous avions envie de partager notre naturisme avec les amis d’abord en créant un camping naturiste. Le naturisme pour moi c’est d’abord un équilibre dans sa tête, un équilibre avec les autres, dans le respect des autres, c’est un échange. Pour nous l’esprit naturisme est comme même important avec surtout le besoin de protéger la nature et de la faire partager. On était d’une famille modeste, on avait pas de douche, et maman se lavait devant nous et nous disait quand tu es né tu était toute nue, donc tu acceptes d’être nue et de me voir nue malgré me forme.
Et après l’évolution s’est faite quand avec mon mari quand nous avons trouvé ce site qui nous a enchanté, et dès que nous étions seule nous étions nu, donc à l’origine nous avions déjà l’esprit naturiste. Les naturiste sont d’abord des gens qui sont très pudique, ils n’aiment pas étaler leurs sexualité, ils sont bien épanouis.
L’avenir du naturisme je le vois avec une ouverture vers l’extérieur, on a besoin d’une image qui soit positive, et pour l’instant l’image a toujours été négative.
Lire la suite

Image

Photos naturismes en France


L’image qu’on voudrait donner du naturisme est une image gaie, une image de gens qui sont en harmonie avec eux même, avec la nature, avec la famille. On n’a jamais pratiqué le naturisme que dans des grands espaces, au milieu d’hectares de forêt, dans des plages à moitié déserte, on conçois difficilement de pratiquer le naturisme, de circulé nu, d’avoir des activités nus dans des immeubles de béton, dans des parking, dans une cité, ça ne me parait pas être du naturisme. Alors on pourrait être amené a penser que le naturisme connait quelque fois quelque déviance ou se dénature disons pour ne pas porter de jugement de valeur. Dans le mot naturisme, il y a avant tout la nature, donc cette recherche d’harmonie avec la nature, est ce qu’on peut parler de recherche d’harmonie avec le béton.
Lire la suite

Image

Photos naturismes nues


Nous avons découvert le naturisme il y a 14 ans, par hasard, en vacance dans le sud de la France. Il nous a fallu pas mal de temps pour arriver à la plage. Là, on s’est rendu compte que personne ne portait de maillot. Il nous a semblé naturel de rester et d’enlever les nôtres. Il y a des centaines de plages naturistes en Angleterre mais souvent, très éloignées. Il faut passer devant les « textile » et ils vous regardent comme si vous étiez des bêtes curieuses. Je crois que c’est une attitude typiquement britannique ou même Américaine. Ce n’est pas aussi facile qu’en France. C’est très difficile. Il peut y avoir une réaction conservatrice qui pousserait les gens à redouter leur apparence physique, mais pour la nouvelle génération de naturistes, la question n’est plus : « Dois-je ôter mes vêtements ? » mais plutôt : « Pourquoi-je les garder ? » C’est jeunes, à la piscine, n’ont pas honte d’être nus, c’est pour eux la chose la plus naturelle du monde. Cette attitude va prévaloir… La philosophie pure et dure des premiers naturistes, qui ont une cause à défendre, va au contraire s’atténuer au profit de celle de gens qui aiment être nus au soleil, et pour qui c’est aussi simple que ca.
Lire la suite

Image

Photos naturismes à la plage


Elle est naturiste depuis ses 24 ans et elle est toujours venue ici au CHM à Montalivet. Elle passe souvent ses été ici donc elle lui a dit qu’elle faisait du naturisme, et comme ça lui plaisait qu’il vienne avec elle en vacance, elle lui a proposé de venir mais la préparation a été plutôt longue. Parce que lui ne pratiquait pas le naturisme mais comme dans sa famille ils sont relativement libres aussi, à la maison ils n’ont pas peur de laisser la salle de bain ouverte, ça ne lui a pas posé trop de problème. Ils sont tous bien dans leur corps bien qu’on voudrait toujours être autrement mais on est comme ça et on vit avec son corps beaucoup plus facilement que des gents qui n’osent pas regarder leur corps et vivre avec. Ca ne les gênent pas de voir les autres nus mais de se mettre nu ça les gênent beaucoup plus, parce qu’on n’est jamais comme on veux et on veut toujours être autrement et souvent les gents hésitent à se montrer.
Lire la suite

Image

Photos naturismes en famille


Il ne faut pas oublier que le nu est premier puisque les êtres humain naissent nus. Les enfants détestent leur vêtement, même les petits bébés déteste leurs chaussons et veulent pouvoir caresser leurs orteils, intégrer leur schémas corporel. C’est extrêmement important que par leur contacte ils puissent faire rentrer l’ensemble des parties du corps dans leur image du corps et ce qu’on appelle maintenant l’image inconscient du corps. Et l’enfant qui naît nu aime le nu, la pudeur est le résultat d’un conditionnement. Jusque vers trois quatre ans les petits enfants se mettent spontanément nus qu’ils soient garçon ou fille. Et c’est les parents qu’il leur inculte la notion de pudeur, qui est lié d’un point de vu anatomique à la proximité des organes de la génération et des organes d’éliminations et on lui apprend que c’est sale. On lui apprend que tout ce qui est dans cette zone est sale, c’est le symbole du mal, le premier terme c’est « c’est caca ». C’est caca ça veut tout dire, ça veut dire que c’est le mal incarné. Donc par cette proximité, les organes nobles de la procréation sont considéré comme des organes sales et avilissant, d’ailleurs on les appelle les parties honteuses.
Lire la suite